présentation 

Mes personnages naissent d'une mémoire personnelle inconsciente et profonde. Il me semble qu'ils peuvent également émmerger d'une mémoire collective.

Ils ne racontent pas le corps humain, mais un rêve d'humanité. Ils brouillent les pistes... Ils invitent à perdre les repères. Ceux du temps,  du féminin/masculin, enfant/adulte, vivant ou mort. Ils incitent à laisser tomber toute forme de référence et à retrouver un regard semblable à celui de l'enfant.